Category Archives: Festival

Gwen de Bonneval et Hugues Micol sur les traces du Pacha

C’est dans le cimetière soufi du carré des Derviches de Pera à Istanbul que nous avons retrouvé Gwen de Bonneval & Hugues Micol sur la tombe de Serhümbaraciyan Ahmet Paşa alias Bonneval Pacha dont le premier album (sur 4 tomes) vient de sortir en mars 2012 (Ed. Dargaud).

Pour Gwen, dont c’est la troisième visite à Istanbul, cela a été l’occasion de retrouver la tombe restaurée d’après une gravure qu’il avait transmise à la conservatrice du musée. Pour Hugues Micol, qui venait pour la première fois, de s’imprégner de l’ambiance si particulière de la Sublime Porte.

Hugues Micol & Gwen de Bonneval devant la tombe du Pacha à Péra

Les invités d’Istanbulles 2012 remettants à la 3e édition des Prix de la bande dessinée turque

Depuis trois ans, le Çrop, le blog de référence sur la bande dessinée en Turquie animé par Ümit Kereççi, remet un prix aux meilleurs bandes dessinées turques. cette année, à l’occasion du Festival Istanbulles, les organisateurs du prix ont demandé aux invités de Festival Istanbulles de remettre les trophées aux lauréats.

Sans trop savoir à qui ni pourquoi ils remettaient un prix, Sergio Salma, Jean-David Morvan, Hugues Micol et Herr Seele se sont pliés à l’exercice.

A cette occasion, Lucky Luke (Ret Kid en turc) a reçu le Prix de la meilleure bande dessinée d’origine francophone publiée en Turquie.

This slideshow requires JavaScript.

3. Türk Çizgi Roman Okurları Ödülleri sahipleri şöyle:

En İyi Editör: Bora Öngürer (Yıldız Savaşları – Şemsiye Akademisi)

En İyi Yabancı Yazar: Robert Kirkman (Yürüyen Ölüler)

En İyi Türk Yazar: Galip Tekin (Tuhaf Öyküler-Mürekkep)

En İyi Türk Çizer: Galip Tekin (Tuhaf Öyküler)

En İyi Yabancı Çizer: Jan Duursema – Star Wars

En İyi Çevirmen: İlke Keskin (Marmara Çizgi)

En Favori Karakter: Örümcek Adam (Marmara Çizgi)

En İyi Comics Dizisi: Yıldız Savaşları: Klon Savaşları (JBC)

En İyi Fumetti Dizisi: Zagor (LAL)

En İyi Frankofon Dizisi: Red Kit (YKY)

En İyi Manga: Death Note (Akılçelen)

En İyi Grafik Roman (Tek Sayılık Albüm): Thor (Marmara Çizgi)

En İyi Çizgi Roman Basan Yayınevimiz: JBC

En İyi Okur İlişkisi Kuran Yayınevi: Marmara Çizgi

En İyi Kapak: Şemsiye Akademisi

En İyi Mizah Çizgi Romanı: Kötü Kedi Şerafettin (Mürekkep Basın Yayın)

En İyi Çizgi Roman Yayınlayan Mizah Dergisi: Uykusuz

En İyi Mizah Çizgi Roman Çizeri: Ersin Karabulut

En İyi Çizgi Roman Yayınlayan E-Dergi: Gölge e-dergi

En İyi Çizgi Roman Araştırmacısı: Levent Cantek (Gazete Yazılarıyla)

En İyi Çizgi Roman Araştırma Yazısı (Gazete, Dergi, İnternet): Levent Cantek – Cihangir’in Barbar Kedisi (Radikal)

En İyi Çizgi Roman Satış Noktası (Sahafiye, Kitabevi): Büyülü Rüzgar (İstanbul)

En İyi Çizgi Roman Site/Blog: Kahramanlar Sinemada http://www.kahramanlarsinemada.com

En İyi Çizgi Roman Forumu: Çizgi Diyarı http://www.cizgidiyari.com

Çizgi Roman Onur Ödülü: İsmail Gülgeç

3. Türk Çizgi Roman Okurları Ödülleri, 26 Mayıs Cumartesi saat 14.00’de Dame De Sion Lisesi’nde gerçekleşecek olan törenle sahiplerine verilecek.

Incroyable Herr Seele

L’une des vedettes du Festival Istanbulles 2012 a incontestablement été Herr Seele. Déja, le “dandy-punk” ne passait pas inaperçu dans les rues d’Istanbul avec son costume rouge, son feutre noir et ses chaussettes jaunes.

Mais lorsque lors de l’inauguration de son exposition, dans l’auditorium de Sainte-Pulchérie, il s’est mis à démonter le vénérable piano présent sur la scène pour faire partager son érudition à propos des pianos (il en possède 250, dont un signé Franz Liszt), entrecoupant ses explications de considérations sur le renouveau du Surréalisme dans des les arts mineurs, l’assemblée était pliée de rire. Cela a été incontestablement un des grands moments du Festival.

Herr Seele démontant le piano de Sainte-Pulchérie devant une salle médusée. (Photo : JD Morvan)

This slideshow requires JavaScript.

Regards croisés : Bandes dessinées franco-belges et turques à l’Institut Français d’Istanbul

Le Consul Général de France, M. Hervé Magro, dans son discours inaugural, fit remarquer le succès public grandissant de l’édition 2012 du Festival Istanbulles dont l’exposition de la Galerie de l’Institut Français, Regards croisés : Bandes dessinées franco-belges et turques à l’Institut Français d’Istanbul (jusqu’au 31 août 2012) est l’un des événements marquants. En effet, dans la petite galerie de l’Institut, se pressaient ce soir-là près de 300 personnes.

Inauguration à l’Institut Français d’Istanbul le 24 mai 2012 : Autour de M. le Consul Général de France, M. Hervé Magro (second à partir de la droite), (De g. à dr.) Bérénice Gulmann, directrice de l’Institut Français d’Istanbul, M. Le Consul Général de Belgique Henri Vantieghem, Didier Pasamonik, organisateur du Festival, Sabine Buchmann, commissaire de l’expo, et Zeynep Pekern, directrice de la communication de l’Institut.

Sur les cimaises des pages des albums de la collection de la Française Sabine Buchmann, résidente d’Istanbul qui recueille depuis 25 ans toutes les représentations de la Turquie et d’Istanbul en particulier dans la bande dessinée franco-belge.

Cela va de Bécassine chez les Turcs (1919) à Corto Maltese et ses derviches tourneurs de Samarkand, à Largo Winch, en passant par Timour, Mission à Byzance, les incontournables Djinn de Dufaux & Mirralès et bien d’autres encore. On n’oubliera pas non plus une section spéciale consacrée à Bonneval Pacha de Bonneval & Micol invités par l’Institut Français d’Istanbul à l’occasion du lancement de leur premier album de cette série prévue en quatre volumes (Ed. Dargaud)

Bécassine chez les Turcs (1919) – Ed. Hachette
Bonneval Pacha par Hugues Micol & Gwen de Bonneval – Ed. Dargaud

En face de très belles planches d’Abdulcanbaz de Turhan Selçuk, des pages de Galip Tekin ou de Yalin Alpay & Bariş Keşoglu mettant en évidence l’image de la France dans la bande dessinée turque.

Les planches d’Abdulçanbaz de Turhan Selçuk ont été particulièrement remarquées
La Librairie Efy d’Istanbul avait aménagé une table où les visiteurs pouvaient acheter les albums des auteurs présents.

This slideshow requires JavaScript.

Inaugurations réussies à l’Ouvroir d’Art de Sainte-Pulchérie

Il y avait foule hier soir à l’inauguration des trois expositions de bande dessinée de l’Ouvroir d’Art de Sainte-Pulchérie à Istanbul, l’un des moments forts du Festival Istanbulles.

Après un vin d’honneur chez M. le Consul Général de Belgique, Henri Vantieghem, la soirée avait commencé par une prestation éblouissante de Herr Seele, l’un des auteurs exposés ce soir-là, qui, en présence du Consul Général de France, M. Hervé Magro, nous a fait à la fois une démonstration de son immense culture graphique mais aussi de son expertise dans l’histoire des pianos droits dont on sait qu’il détient une collection de 250 pièces, dont une signée Franz Liszt!

Image
Inauguration à l’Ouvroir d’Art de Sainte-Pulchérie

Devant une salle pleine et médusée, il a démonté devant nous un spécimen d’un piano de 1867 tout en faisant l’historique d’un type de piano inventé par les Belges en 1830!...

Tout ceci entrecoupé de considérations sur sa pratique de la bande dessinée, sur l’humour : “Il y a, depuis Bosch et Bruegel jusqu’à Kamagurka, une forme d’humour spécifique à la Flandre”, dit-il ; sur le Surréalisme de masse : “L’art conceptuel, qui est la forme actuelle du Surréalisme, n’a plus d’intérêt aujourd’hui. Le vrai surréalisme est aujourd’hui dans un artisanat comme la bande dessinée car le Surréalisme n’a que faire des arts majeurs, il n’est à l’aise que dans les arts mineurs. Et aujourd’hui, ce sont la bande dessinée ou la télévision”…

Le dessinateur Dany, venu inaugurer l’exposition Çistanbul, était mort de rire. Un grand moment.

Image
Herr Seele, Dany et M. Le Consul Général de Belgique, M. Henri Vantieghem, au Palais de Belgique.
Herr Seele faisant visiter son exposition à M. Hervé Magro, Consul Général de France à Istanbul

Par la suite, les visiteurs ont pu découvrir les planches décalées de Herr Seele ainsi que les magnifiques dessins de Philippe Buchet et de Jose-Luis Munuera sur les séries Sillage et Nävis, des créations de Jean-David Morvan, ainsi que le collectif Çistanbul qui s’honorait de la présence du dessinateur macédonien Aleksandar Sotirovski et du dessinateur turc Ergün Gündüz. Dalila Nadjem, directrice du festival de la BD d’Alger qui, quelques temps auparavant, avait, toujours dans le cadre d’Istanbulles, fait une présentation sur la BD algérienne, était également de la fête.

Herr Seele dans ses oeuvres à l’Ouvroir d’Art de Sainte Pulcherie
Le compositeur Aydin Karlibel, Herr Seele, Julide Bigat en charge de la communication de Sainte-Pulchérie, Dany et Bérengère Bouchez.

Cezayir’de çizgi roman

Çarşamba akşamı Fransız Kültür‘de Uluslararası Cezayir Çizgi Roman Festivali (FIBDA – Festival International de la BD d’Alger) temsilcileri Dalila Nadjem ve Rachid Alik ile çok keyifli bir söyleşimiz oldu. Dalila Nadjem FIBDA’nın küratörü, DALIMEN yayın evinin müdürü, aynı zamanda Cezayir’de iki tane de kitapçısı var. Tam bir kitap aşığı! Rachid Alik ise 10 yıl kültürel gazetecilikten sonra FIBDA’ya katıldı, hem iletişim hem uluslararası ilişkiler sorumlusu. Ayrıca kısa br süredir Cezaryir Fransız Kültür’de kültürel ataşeliği yapıyor. Rachid öncelikle Cezayir çizgi romanıyla ilgili tarihi anlattı, ardından Dalila FIBDA gibi bir festivalin bu tarih ve kontekstin içinde nasıl bir rol aldığını açıkladı. Ben 2011’de FIBDA’ya katıldım ve gerçekten çok güzel bir enerji olduğunu gördüm: gençlerde zengin bir merak ve yaratıcılık var, ortaya çıkan çeşitli yapıtların da kalitesi gerçekten yüksek. Bu konuyla ilgili Ekim ayında Kültürel Güncel‘e yazdığım yazıyı okuyabilirsiniz.

Güzel bir seyirci kitlesi vardı. Gelen herkese ve özellikle Babilkulesi websayfasını yöneten ve Üniversitede çeviri üzerine ders veren Zuhal Hanım‘a ve öğrencilerine çok teşekkür etmek istiyorum.

Konuşma sırasında söz verdiğim gibi, burada bir kaç tane genç Cezayir’li yazar ve çizerin eserlerini yayınlıyorum. FIBDA ile daha fazla bilgiyi www.bdalger.net ‘ten bulabilirsiniz.

Faiza Benaouda. C’etait mon papa
Mahmoud Abdoun, Gobe Mots

Mohamed Kechida & Besma Chayani, Rhapsodie

Nawel Louerrad, Monstrez-vous