Images et stéréotypes des Turcs dans la bande dessinée franco-belge à la Maison du Folklore et des Traditions de la Ville de Bruxelles.

Invitation Jpeg

Bruxelles, le 15 mai 2014 – Dans le cadre des 50 ans de l’immigration turque en Belgique et avec le soutien de Karine Lalieux, Echevine de la Culture de la Ville de Bruxelles, Plateforme 50, regroupant des associations culturelles de la communauté turque de Bruxelles, présente Comics alla turca à la Maison du Folklore et des Traditions. Une exposition consacrée à la représentation de la Turquie et des Turcs dans la bande dessinée franco-belge, à découvrir gratuitement du 22 mai au 15 juin 2014.

De Bécassine à Largo Winch, Comics alla turca, présentée à la Maison du Folklore et des Traditions, revient sur la façon dont la bande dessinée francophone a représenté la Turquie et les Turcs depuis 1919. Avec près de quarante planches et documents, l’exposition retrace cette évolution marquée par les premières évocations orientalistes et les différentes évolutions politiques du 20ème siècle. Une manière unique de célébrer les 50 ans de l’immigration turque en Belgique, en montrant l’évolution de plus en plus complexe mais aussi de plus en plus positive de la perception des Turcs dans la bande dessinée qui constitue un art majeur du pays. « A l’occasion du 50ème anniversaire de l’immigration turque en Belgique, il m’est apparu intéressant, en tant qu’Echevine de la Culture, d’accueillir cette exposition qui jette des ponts entre deux cultures, mettant la Turquie à l’honneur d’une manière originale, à travers la bande dessinée et le regard d’auteurs francophones.» explique Karine Lalieux.

Par sa diffusion de masse et son caractère ludique et distractif, la bande dessinée est un vecteur puissant pour la construction des clichés et des stéréotypes. Rarement négatifs, ceux concernant les Turcs se sont complexifiés avec le temps, jusqu’à leur donner une image subtile, parfois plus fidèle que celle habituellement véhiculée par les organes d’information les plus classiques” soulignent Alain Servantie et Didier Pasamonik, commissaires de l’exposition.

Des représentations qui auront au départ comme source principale le voyage et les images stéréotypées qu’en ramènent les touristes : le Bosphore, les grandes mosquées, le Grand Bazar, les pachas, les femmes voilées, les Turcs costauds affublés de fez et de moustaches… Mais aussi la Culture, avec les représentations des peintres orientalistes et des écrivains, de Gérard de Nerval à Pierre Loti, et l’Histoire, avec les évocations de Byzance et de Constantinople, les situations politiques dans le cadre de la Guerre Froide, la mégapole moderne enfin et l’incroyable destin du Comte Claude-Alexandre de Bonneval.
Les bandes dessinées plus récentes s’inspirent de documents historiques, de photos et de journaux. Elles se concentrent sur quelques thèmes frappant et sujets propres à représenter l’exotisme, avec la persistance d’images anciennes, surtout dans la manière d’appréhender les femmes.
Le regard personnel sur la Turquie de chaque auteur joue également un rôle. Ils s’inspirent de sources littéraires, voire effectuent des voyages en repérage, comme dans les albums de Corto Maltese d’Hugo Pratt, dans Largo Winch de Van Hamme et Francq, dans Djinn de Dufaux et Mirallès, dans Dérive orientale de Younn Locard ou encore dans Ticket 2 Way du jeune Eugenio Nittolo.
Le regard, d’abord superficiel, retient la différence et non ce qui nous est semblable. Puis intervient l’exotisme, prétexte au fantastique : voyages initiatiques ou dangereux dans un environnement étrange, parfois ressenti comme hostile, un Orient mythique. Au fur et à mesure, les clichés tombent et les nouvelles histoires nous offrent aujourd’hui des images plus complexes, moins stéréotypées, davantage nourries de compréhension et d’affection.
Une création de PLATEFORME 50 avec le soutien de l’Echevinat de la Culture de la Ville de Bruxelles, de la Loterie Nationale, Artfusion et le concours du Festival international de la bande dessinée d’Istanbul, Istanbulles.

Vernissage le 21/5/2014 à 18h30

COMICS ALLA TURCA
Images et stéréotypes des Turcs dans la bande dessinée franco-belge

22.05>15.06
Du mercredi au dimanche, de 13h à 18h
Fermé les jours fériés
Entrée libre

Maison du Folklore et des Traditions
Rue du Chêne 19
1000 Bruxelles
02/279.64.44

Contacts presse

PLATEFORME 50

Alain Servantie – alainservantie@yahoo.fr
02/779.98.68 – 0486/97.16.05

Faruk Bicici – farukbicici@gmail.com
0486 91 33 87

Mustafa Balci – mustafa.balci@yahoo.fr
0488 95 19 98

ECHEVINAT DE LA CULTURE, VILLE DE BRUXELLES

Audrey Poels – audrey.poels@brucity.be
02/279.48.57 – 0485/57.09.98

Comics alla turca Mai 2014 (13)Comics alla turca Mai 2014 (11)Comics alla turca Mai 2014 (7)Comics alla turca Mai 2014 (1)Comics alla turca Mai 2014 (22)Comics alla turca Mai 2014 (21)Comics alla turca Mai 2014 (14)Comics alla turca Mai 2014 (18)Comics alla turca Mai 2014 (2)

Advertisements