Regards croisés : Bandes dessinées franco-belges et turques à l’Institut Français d’Istanbul

Le Consul Général de France, M. Hervé Magro, dans son discours inaugural, fit remarquer le succès public grandissant de l’édition 2012 du Festival Istanbulles dont l’exposition de la Galerie de l’Institut Français, Regards croisés : Bandes dessinées franco-belges et turques à l’Institut Français d’Istanbul (jusqu’au 31 août 2012) est l’un des événements marquants. En effet, dans la petite galerie de l’Institut, se pressaient ce soir-là près de 300 personnes.

Inauguration à l’Institut Français d’Istanbul le 24 mai 2012 : Autour de M. le Consul Général de France, M. Hervé Magro (second à partir de la droite), (De g. à dr.) Bérénice Gulmann, directrice de l’Institut Français d’Istanbul, M. Le Consul Général de Belgique Henri Vantieghem, Didier Pasamonik, organisateur du Festival, Sabine Buchmann, commissaire de l’expo, et Zeynep Pekern, directrice de la communication de l’Institut.

Sur les cimaises des pages des albums de la collection de la Française Sabine Buchmann, résidente d’Istanbul qui recueille depuis 25 ans toutes les représentations de la Turquie et d’Istanbul en particulier dans la bande dessinée franco-belge.

Cela va de Bécassine chez les Turcs (1919) à Corto Maltese et ses derviches tourneurs de Samarkand, à Largo Winch, en passant par Timour, Mission à Byzance, les incontournables Djinn de Dufaux & Mirralès et bien d’autres encore. On n’oubliera pas non plus une section spéciale consacrée à Bonneval Pacha de Bonneval & Micol invités par l’Institut Français d’Istanbul à l’occasion du lancement de leur premier album de cette série prévue en quatre volumes (Ed. Dargaud)

Bécassine chez les Turcs (1919) – Ed. Hachette
Bonneval Pacha par Hugues Micol & Gwen de Bonneval – Ed. Dargaud

En face de très belles planches d’Abdulcanbaz de Turhan Selçuk, des pages de Galip Tekin ou de Yalin Alpay & Bariş Keşoglu mettant en évidence l’image de la France dans la bande dessinée turque.

Les planches d’Abdulçanbaz de Turhan Selçuk ont été particulièrement remarquées
La Librairie Efy d’Istanbul avait aménagé une table où les visiteurs pouvaient acheter les albums des auteurs présents.

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements