Incroyable Herr Seele

L’une des vedettes du Festival Istanbulles 2012 a incontestablement été Herr Seele. Déja, le “dandy-punk” ne passait pas inaperçu dans les rues d’Istanbul avec son costume rouge, son feutre noir et ses chaussettes jaunes.

Mais lorsque lors de l’inauguration de son exposition, dans l’auditorium de Sainte-Pulchérie, il s’est mis à démonter le vénérable piano présent sur la scène pour faire partager son érudition à propos des pianos (il en possède 250, dont un signé Franz Liszt), entrecoupant ses explications de considérations sur le renouveau du Surréalisme dans des les arts mineurs, l’assemblée était pliée de rire. Cela a été incontestablement un des grands moments du Festival.

Herr Seele démontant le piano de Sainte-Pulchérie devant une salle médusée. (Photo : JD Morvan)

This slideshow requires JavaScript.

Advertisements